Les 412 postes, déjà très insuffisants, mis au projet de budget 2020 par le Conseil d’État

ont tous été sabrés par la commission des finances le 20 novembre 2019.

Si ce ne sont pas les annuités, alors ce sont les postes : le personnel demeure la seule variable d’ajustement.

Manifestons pour faire entendre nos besoins !

LES PRESTATIONS ET LES INSTITUTIONS SUBVENTIONNÉES MISES EN DANGER

Les subventions, enfin prévues au budget 2020 pour rétablir la pleine compensation des mécanismes salariaux, sont rabotées. Ces coupes vont définitivement mettre des institu- tions dans des difficultés insurmontables : des prestations risquent d’être supprimées.

Le déficit devient l’alibi pour sabrer dans la fonction publique. Ce choix de rigueur budgé- taire n’est pas acceptable. Alors qu’on a promis à la population que la réforme fiscale des entreprises (RFFA) n’aurait pas d’impact sur les prestations et les services publics, c’est bien évidemment tout le contraire qui se produit.

Manifestons pour un système salarial transparent !

SCORE toujours pas d’accord. Petite victoire d’étape, on a obtenu de repousser SCORE de trois mois. Mais nous n’avons aucune garantie, au stade actuel, quant à sa transparence et sa lisibilité. Difficile de faire confiance à un changement de système de rémunération qui prétend favoriser certains métiers dans un tel marasme budgétaire. Le peu de transparence de SCORE ne laisse rien augurer de bon.

Plus de détails << ici >>